Jean-Noël Pomarède

Auteur — Interprète

Auteur et interprète amoureux des mots, Jean-Noël Pomarède vous convie aux confins de la chanson, du slam et du conte, mots dits en mélodie

Ils s’en vont tous les deux
Main dans la main
Ils se parlent sans prononcer un mot
Ils se connaissent du bout des doigts
Du bout des yeux
Du bout du cœur
Du bout de leurs rides
Du bout de leurs faiblesses
C’est elle qui tremble quand il a froid
C’est lui qui grimace quand elle a mal…


(extrait de «Le vieux couple»)

***

C’est une terre précieuse
Que l’homme a finement ciselée
C’est la terre fécondée du Luberon
Qui s’offre tout entière au ciel provençal…


(extrait de «Roca Planera»)

***

Si tes jours de mes jours s’échappaient
Si tes nuits n’étaient plus mes nuits
Si toi et moi n’étions plus nous
Mais que serait-il de moi où tu ne serais pas…


(extrait de «Et si»)

***

En terre de Luberon
Il est un vieux cow-boy solitaire
Nom d’un mousquetaire
Qui vivait peinard entre ânon
Et canasson
Nom d’un paillasson…


(extrait de «Le vieux cow-boy»)

***

Noir comme les lendemains de cet improbable fretin
« Génocidé » par une collusion de gredins
Noir comme une larme de dauphin
Quand le grand bleu touche à sa fin…


(extrait de «Noir»)

***

Un peu ridicule
Dans mes loques fantasques
Sous la canicule
Ou dans la bourrasque
C’est moi l’épouvantail…


(extrait de «L’épouvantail»)

***

Ils l’ont extirpée de sa geôle
Sévèrement ligotée des chevilles aux épaules
Sur la plateforme d’une camionnette rutilante
Ils l’ont jetée toute pantelante
Pauvre Mélusine pauvre Carabosse
Quel drôle de carrosse…


(extrait de «La fosse»)

***

Moi quand je sera grand
Je construira une usine énorme
Et dedans j’y fabriquera du bonheur
Du bonheur pour petits et grands
Pour femme pour homme
Du bonheur de toutes les couleurs…


(extrait de «Quand je sera grand»)

***

Je me meurs d’avoir trop aimé
Mes amours étaient périmées
Bien que pleines pourtant de sentiments
Mais quand ce n’est pas le cœur qui ment
Alors c’est le corps qui déraille…


(extrait de «La marguerite et le chardon»)

***

Je m’appelle Charlie
Qui pleure qui rit
Sur mes rêves de papier
Je me fous du monde entier…


(extrait de «Charlie»)

***

Au clair de la lune
Je tisse je tresse je tricote les mots
J’égrène mon chapelet d’étoiles
Au clair de la lune
Mi lutin mi Pierrot
Je m’amuse je m’amuse
Au clair de la lune
Je m’amuse avec les mots


(extrait de «Chansonnette»)

Tous droits réservés, 2016

Crédit photos : A. Borrel, C. Puig, A. Poggi, Jessef

Crédit vidéos : C. Ranchain